Projet d’urbanisme à Lège-Cap Ferret : Enjeux et ambitions pour l’avenir

Urbanisme à Lège-Cap Ferret : Projet d’aménagement et développement durables dévoilé, attirant résidents et investisseurs pour un futur innovant.

La municipalité de Lège-Cap Ferret présente un ambitieux plan d’urbanisme axé sur la durabilité, invitant à une consultation citoyenne pour façonner un avenir éco-responsable. Le projet vise un développement équilibré, la préservation de l’environnement, et des mesures contre la spéculation immobilière, illustrant une vision urbaine progressive.

Urbanisme à Lège-Cap Ferret : Un Futur à R + 1

La municipalité de Lège-Cap Ferret a dévoilé lors d’une réunion publique son projet d’aménagement et de développement durables, fondation du futur plan d’urbanisme. Avec un intérêt marqué pour l’urbanisme dans la région, la salle de la halle était pleine ce mardi 16 avril au soir, attirant l’attention tant des résidents que des futurs habitants. Reconnue comme l’une des communes les plus onéreuses de Gironde, avec un prix au mètre carré moyen de 10 023 euros pour une maison et 8 366 euros pour un appartement, Lège-Cap Ferret tient son urbanisme en haute estime.

Les Grandes Orientations du Projet d’Aménagement

Au cœur de cette rencontre publique se trouvait la présentation du projet d’aménagement et de développement durables (PADD), marquant le début d’une consultation cruciale pour l’avenir de la commune. Le maire, Philippe de Gonneville, a souligné que ces orientations dessinent le chemin des dix prochaines années pour la commune, invitant les habitants à participer activement à la construction de ce projet. Réalisé en collaboration avec des bureaux d’études renommés, le PADD vise à valoriser l’environnement naturel, concevoir un développement urbain en accord avec l’identité locale, promouvoir une vie à l’année et ajuster les pratiques touristiques aux défis climatiques actuels.

Les Enjeux de Développement et de Protection de l’Environnement

Avec une superficie de 93,6 km², la commune de Lège-Cap Ferret s’étale sur 21 km du nord au sud, abritant 11 villages le long d’un même axe. La nature occupe une place prépondérante, couvrant 70% de l’espace, dont 23% sous protection, incluant la réserve naturelle nationale des Prés Salés. Malgré ses 8 352 habitants, dont 40% ont plus de 60 ans, et ses nombreuses résidences secondaires, l’économie locale repose en grande partie sur le tourisme, offrant plus de 50 000 lits. La gestion du territoire vise à réduire l’impact environnemental, anticipant les exigences de la loi climat et résilience pour les prochaines décennies.

Des Actions Précises pour un Urbanisme Responsable

Le PADD annonce des mesures concrètes, telles que la réduction de l’emprise urbaine, la gestion durable de l’eau et la promotion d’une mobilité respectueuse de l’environnement. En parallèle, la commune prévoit de promouvoir la mixité sociale dans la construction de nouveaux logements, tout en encadrant strictement la location des meublés touristiques pour contrer la spéculation immobilière. Par le biais de baux réels et solidaires, la municipalité ambitionne de conserver un contrôle étroit sur l’attribution des terrains. Ces initiatives traduisent l’engagement de Lège-Cap Ferret pour un urbanisme conscient des enjeux présents et futurs, marquant un cap vers une société plus durable.

Source : Sudouest.fr

Publications similaires